Logo
Accueil / Le Mag' / 3 questions à Jean-François Bénévise, directeur de la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes

3 questions à Jean-François Bénévise, directeur de la DIRECCTE Auvergne-Rhône-Alpes

L’espace que propose cette année la DIRECCTE est résolument tourné vers la modernité. Pourquoi ce choix ?

Nous avons revu totalement notre présence sur le salon du Mondial en 2019 et nous avons rencontré un grand succès. Pour cette édition 2020, la DIRECCTE et ses partenaires sont à nouveau présents pour que le Service Public soit à la hauteur des attentes du public, principalement constitué de jeunes de 15-20 ans. Il faut donc d’une part, les faire venir et susciter leur intérêt et d’autre part, leur apporter une réelle valeur ajoutée.

Du fait de notre proximité avec les entreprises et les différents opérateurs de l’Etat, nous touchons de près les métiers en tension, ceux qui recrutent et qui peuvent donc légitimement intéresser les jeunes. Notre espace donne à voir des gestes professionnels de métiers porteurs, à travers des machines favorisant une expérience immersive, ceci est très novateur. Cette année, nous ajoutons aussi à ces expériences de métiers atypiques, la possibilité pour le public de découvrir des branches et secteurs d’activité avec des casques 3D qui projettent les jeunes en situation de travail. Parfois le métier que l’on rêve ne correspond pas du tout à ce que l’on imagine et ces outils permettent de voir la réalité. Ils peuvent être une aide à la décision et parfois créer de véritables déclics.

Vous proposez un espace consacré aux CV et aux lettres de motivation. C’est un pari ambitieux…

D’autant plus ambitieux que nous sommes les seuls à proposer cette offre de service. Grâce à l’implication de nos partenaires que sont Pôle Emploi et les Missions Locales, nous disposons de ressources qui ont une approche très professionnelle et sont habituées au contact avec la jeunesse. La réalisation d’un CV, d’une lettre de motivation sont encore des clés d’entrée incontournables pour décrocher un stage, un job d’été, un apprentissage… Et les jeunes sont parfois peu armés pour les construire seuls. Il nous a semblé cohérent, dans un lieu qui regroupe des secteurs qui recrutent, de permettre aux jeunes de démarcher les branches, les entreprises dans de bonnes conditions.

L’apprentissage dispose d’un espace dédié sur votre stand. Que diriez-vous du rôle de l’Etat dans ce domaine ?

La grande réforme lancée dans ce domaine par le Ministère du Travail en 2018 vise à augmenter le nombre d’entrée des jeunes, tant en formation, qu’en apprentissage. Des mesures concrètes ont été prises pour transformer l’apprentissage et le rôle de l’Etat est de porter ce sujet auprès du plus grand nombre. Si cette voie suscite de plus en plus d’engouement, ce grand chantier porté par le Gouvernement doit être relayé le plus largement possible et les jeunes qui fréquentent le Mondial des métiers sont pour une grande partie des interlocuteurs potentiellement concernés. C’est pourquoi, au-delà de la présence de conseillers sur notre stand, nous avons aussi fait le choix de présenter l’apprentissage lors de conférences qui se dérouleront sur l’agora du Mondial.

 

Retrouvez l'intervention de Jean-François Bénévise au Point Presse du 24e Mondial des Métiers le 28 janvier, et ci-dessous son interview pour Radio Pluriel sur le Mondial des métiers le 6 février.

 

 

DIRECCTE

 

Chrono RS

Facebook - Twitter Instagram YouTube LinkedIn

 

Pour venir au Mondial des Métiers c'est ici que vous trouverez toute l'info pratique
Si vous souhaitez acheter une entrée en ligne, c'est par ici !