Logo
Accueil / Le Mag' / Allan Bontemps dresse le bilan de son expérience aux Worldskills Kazan 2019 !

Allan Bontemps dresse le bilan de son expérience aux Worldskills Kazan 2019 !

©WorldSkillsFR_WSC2019_Taille-de-pierre_Laurent_BAGNIS

Allan Bontemps, candidat de l'équipe de France des métiers en taille de pierre nous livre en quelques mots son témoignage au retour de la compétition internationale.
Arrivé deuxième au classement parmi les 11 candidats participant dans sa discipline, il monte sur la seconde marche du podium et dresse fièrement sa médaille d'argent lors de la cérémonie de clôture à Kazan en août dernier. 

48641656473 7b4d9346b4 Z

©WorldSkillsFR_WSC2019_Ceremonie-Cloture_Laurent_BAGNIS

 

Quel est ton meilleur moment durant cette semaine de compétition ? Quel souvenir vas-tu en garder ?

Je n’ai pas spécialement de moment préféré, ces 3 jours et demi de compétition je les ai très bien vécus, c’est vrai qu'au moment du coup de sifflet final annonçant la fin de la compétition, je me suis senti soulagé, comme si j’avais un poids en moins. Et après ce coup de sifflet, je me suis retourné vers les spectateurs et ils étaient nombreux à crier mon nom, à ce moment-là j’étais le plus heureux. Ensuite, quand on m’a appelé pour monter sur le podium, j’avais encore un poids en moins, je suis presque arrivé à l’objectif que je m'étais fixé depuis des mois donc je suis très content de moi.

C’est une expérience incroyable qui restera gravée dans ma vie, j’ai fait énormément de rencontres, et de superbes rencontres, et je ne pensais vraiment pas arriver à ce niveau-là en si peu de temps, cela m’a fait grandir tant humainement que professionnellement. 

Qu’as-tu appris à travers cette nouvelle compétition ? Quelle différence d’état d’esprit as-tu eu par rapport à ta précédente compétition ?

J’ai appris à avoir plus confiance en moi, à gérer encore mieux mon stress que lors de la compétition nationale. J'ai aussi appris à ne pas me soucier de mes concurrents, j’ai fait ce que je savais faire sans me soucier des autres.

Quel sens donnes-tu à cette compétition ?

Une compétition unique, et qui pour moi est la plus grande compétition au monde dans mon métier. 

Si tu avais des conseils à donner aux futur.e.s candidat.e.s, quels seraient-ils ?

De ne pas hésiter une seconde, de s’inscrire et se donner à fond dans cette compétition, car c’est une expérience qui vaut le coup et de ne rien regretter, d’aller jusqu’au bout, au-delà de ce qu’on s’imagine pouvoir faire. 

Quels sont tes projets pour la suite ?

Mes projets pour la suite sont de passer un niveau 3, « BTS métiers de la pierre » que je débute en octobre pour passer le diplôme en juin 2020 au CFA UNICEM de Montalieu-Vercieu (38), qui est maintenant centre d’excellence. Par la suite, j’aimerais continuer les concours, donc faire celui du Meilleur Ouvrier de France. Et d’ici quelques années j’aimerais créer mon entreprise.

 

Découvrez son portrait en équipe de France des métiers

Découvrez son portrait en équipe régionale Auvergne-Rhône-Alpes

 

La WorldSkills Competition Kazan 2019 en quelques chiffres :
  • 1600 compétiteurs internationaux provenant de plus de 60 pays
  • 1500 experts métiers
  • 56 métiers en compétition et 34 métiers en démonstration
  • 1232h d’épreuves tous métiers confondus réparties sur 4 jours de compétitions (24h d’épreuves maximum par métier)
  • 250 000 visiteurs sur le site de compétition les 4 derniers jours