Logo
Accueil / Le Mag' / La saga des 45es Olympiades des Métiers - Baptiste CROUZET

La saga des 45es Olympiades des Métiers - Baptiste CROUZET

Catégorie professionnelle : Webdesign

1/ Qui es-tu ? Quel a été ton parcours jusqu’à présent ?

Je m’appelle Baptiste Crouzet, j’ai 20 ans et j’exerce le métier de développeur intégrateur. Je suis quelqu’un de passionné par l’informatique en général et tout particulièrement par l’univers du web, ses technologies et son fonctionnement. Détenteur d’un BTS SIO (Service Informatique aux Organisations) et actuellement en alternance avec la société Logipro au Puy-en-Velay, c’est la deuxième fois que je participe aux Olympiades des Métiers.

2/ Quelles sont tes motivations pour participer aux Olympiades des métiers ?

Je suis quelqu’un qui aime le challenge, je sais ce que représentent les olympiades et je relève à nouveau le défi. Mauvais perdant je suis plus motivé que jamais et prêt à en découdre avec les autres participants. Les olympiades seraient d’ailleurs l’occasion de booster ma carrière et mettre en avant mes compétences, c’est une chance à saisir !

3/ Quels sont tes atouts pour la sélection nationale ? Quelle serait ta marge de progression ? Quels sont les points selon toi que tu dois travailler le plus ?

Mes atouts, je dirai certainement la concentration et la rigueur. J’ai encore beaucoup de marge de progression, notamment sur ma vitesse pour faire ce qui est demandé. C’est avant tout cela que je vais travailler mais également mon cœur de métier, certains langages et outils que je ne maitrise pas encore totalement et qui me serviront lors de la compétition.

4/ Comment as-tu connu les Olympiades des Métiers ?

J’ai connu les Olympiades des Métiers par le biais de mon lycée où se passent les sélections régionales Auvergne-Rhône-Alpes. On m’a proposé d’y participer, ce que j’ai fait. 2 ans plus tard me revoilà.

5/ Qu’est ce qui diffère à ton avis entre les épreuves régionales et nationales pour lesquelles tu vas concourir en novembre prochain ?

Ce qui diffère ce sont d’abord les sujets et épreuves, j’entends par là la durée (près de 20h d’épreuve sur 2 jours et demi) et la difficulté bien entendu. Ce qui diffère également c’est le stress et la pression : on passe de sélections régionales passées presque dans l’intimité à des sélections nationales avec plusieurs milliers de visiteurs, et on représente une région cette fois-ci !

6/ Quelle sera ta journée type quelques semaines avant les sélections nationales ?

Ma journée type sera simple : se lever tôt le matin pour aller en cours/entreprise, et le soir vers 18h environ révisions avec un maximum de concentration jusqu’à heure indéterminée à voir selon ma liste de révisions. Mais ce n’est pas quelques semaines avant… mais plutôt quelques mois, j’ai déjà bien commencé.

7/ Quel sens donnes-tu à cette compétition ?

Cette compétition permet de mettre en avant les compétences et le savoir-faire de la plupart des métiers qui existent. Je trouve cela génial et je pense que c’est une occasion incroyable de se mettre en avant mais aussi de représenter un corps de métier afin de donner envie à toute personne s’interrogeant sur son avenir. C’est une vitrine du savoir-faire.

8/ D’après toi, quelles sont les qualités requises pour réussir au mieux le concours ?

N’ayant pas réussi la dernière fois je ne saurais répondre juste à cette question…néanmoins la rigueur, la concentration et une très grosse préparation sont un minimum pour avoir des chances de gagner.