Logo
Accueil / Le Mag' / La saga des 45es Olympiades des Métiers - Joris DOREMUS

La saga des 45es Olympiades des Métiers - Joris DOREMUS

Catégorie professionnelle : Menuiserie

1/ Qui es-tu ? Quel a été ton parcours jusqu’à présent ?

Je m’appelle Joris Doremus, je suis Dauphinois, j’ai actuellement 18 ans je fais un peu de sport et surtout j’aime mon métier. J’ai commencé à apprendre mon métier à 14 ans à l’Institut Européen de formation des Compagnons du Tour de France où j’y ai passé un Bac Pro technicien Menuisier agenceur. J’ai travaillé à Marseille, à Orléans, à Paris et aujourd’hui dans la Menuiserie Froment à Vif au sud de Grenoble et je suis embauché en tant qu’apprenti en alternance à la FCMB d’Echirolles.

2/ Quelles sont tes motivations pour participer aux Olympiades des métiers ?

Mon premier formateur ayant énormément concouru a toujours fait en sorte de me former à tous les concours étant à ma portée. J’ai donc participé au concours du MeilleurApprenti de France (médaille de bronze), ensuite au concours général des métiers (j’ai fait partie des 9 sélectionnés sur la France afin de participer à l’ultime épreuve).

3/ Quels sont tes atouts pour la sélection nationale ? Quelle serait ta marge de progression ? Quels sont les points selon toi que tu dois travailler le plus ?

Je pense que mes atouts sont ma détermination, l’entourage professionnel qui m’accompagne comme mon entreprise mais aussi et surtout mon centre de formation avec mes formateurs, le conseiller pédagogique et le président qui m’accompagne et font en sorte que je bénéficie du meilleur entrainement. Les points à améliorer seraientpeut-être la patience et la confiance en moi.

4/ Comment as-tu connu les Olympiades des Métiers ?

J’ai déjà eu le privilège de voir un menuisier s’entrainer pour les olympiades des métiers il y a 4 ans et j’ai su que cela ferait partie de mes objectifs.

5/ Qu’est ce qui diffère à ton avis entre les épreuves régionales et nationales pour lesquelles tu vas concourir en novembre prochain ?

Pour moi ce qui diffère le plus est la dimension de l’évènement ce qui veut dire aussi une autre implication plus importante dans l’entrainement.

6/ Quelle sera ta journée type quelques semaines avant les sélections nationales ?

La journée type sera de l’entrainement physique et mental, peaufinage des détails et surtout être à l’écoute des conseils des personnes qui m’entourent.

7/ Quel sens donnes-tu à cette compétition ?

J’y vois une expérience professionnelle exceptionnelle, et une chance de m’épanouir dans mon métier en compétition mais aussi de vivre une aventure en équipe inoubliable.

8/ D’après toi, quelles sont les qualités requises pour réussir au mieux le concours

D’après moi, je pense que les qualités requises pour réussir au mieux seraient une bonne forme physique et mentale, un bon niveau dans mon métier et une détermination et une concentration sans faille qui peut-être m’amènera plus loin.