Logo
Accueil / Le Mag' / La saga des 45es Olympiades des Métiers - Quentin JOANNON

La saga des 45es Olympiades des Métiers - Quentin JOANNON

Catégorie professionnelle : carrelage

1/ Qui es-tu ? Quel a été ton parcours jusqu’à présent ?

Je m’appelle Quentin Joannon, j’ai 19 ans, j’ai effectué un CAP carreleur mosaïque (2 ans) et ensuite un BP carreleur mosaïque (2 ans). Je suis maintenant embauché dans l’entreprise de mon père.

2/ Quelles sont tes motivations pour participer aux Olympiades des métiers ?

J’ai l’esprit de compétition et je recherche toujours à me dépasser. Cette compétition m’apporte une expérience enrichissante aussi bien au niveau professionnel que personnel, et une fierté familiale.

3/ Quels sont tes atouts pour la sélection nationale ? Quelle serait ta marge de progression ? Quels sont les points selon toi que tu dois travailler le plus ?

Mes atouts sont ma vitesse d’adaptation et mon calme. Je ne sais pas s’il y a vraiment une limite de progression : on apprend et on progresse tous les jours même après des années d’expérience à condition de sortir de sa « zone de confort ». 

4/ Comment as-tu connu les Olympiades des Métiers ?

J’ai connu les Olympiades des Métiers grâce à mon formateur qui entrainait un ancien candidat (Enzo), j’ai donc eu la chance de suivre ses entrainements de près.

5/ Qu’est ce qui diffère à ton avis entre les épreuves régionales et nationales pour lesquelles tu vas concourir en novembre prochain ?

Tout est différent, pas de même ampleur ni d’intensité. Les sélections régionales n’étaient qu’un avant-goût avant la vraie compétition.

6/ Quelle sera ta journée type quelques semaines avant les sélections nationales ?

Quelques semaines avant les sélections ma journée type sera un réveil musculaire, ensuite partir en direction du CFA pour faire une journée d’entrainement avec mon professeur. Ces journées sont donc très intensives : je me mets en condition pour le concours.

7/ Quel sens donnes-tu à cette compétition ?

Cette compétition est comme un défi personnel, une expérience inoubliable et très enrichissante. J’aimerais aussi montrer à quoi ressemblent les métiers manuels. J’aimerais rendre fière mon pére. 

8/ D’après toi, quelles sont les qualités requises pour réussir au mieux le concours ?

Rester simple, être calme sans stress. Rester persévérant tout au long de l’entrainement et lors des épreuves à Caen. Mais avant tout, se faire plaisir et vivre cette expérience avec passion.