Logo
Accueil / Le Mag' / La saga des 45es Olympiades des Métiers - Xavier GIALLO

La saga des 45es Olympiades des Métiers - Xavier GIALLO

Catégorie professionnelle : Tôlerie-Carrosserie

1/ Qui es-tu ? Quel a été ton parcours jusqu’à présent ?

Je m’appelle Xavier Giallo j’ai 19 ans et je prépare un bac professionnel en carrosserie réparation. Depuis 2 ans j’exerce la carrosserie en alternance entre mon entreprise ATS à Meyzieu et mon CFA à Valmy chez les Compagnons Du Devoir.

2/ Quelles sont tes motivations pour participer aux Olympiades des métiers ?

J’ai l’esprit de compétition et recherche toujours à me dépasser. Cette compétition m’apporte une expérience enrichissante aussi bien au niveau professionnel que personnel.

3/ Quels sont tes atouts pour la sélection nationale ? Quelle serait ta marge de progression ? Quels sont les points selon toi que tu dois travailler le plus ?

Mes atouts sont ma vitesse d’adaptation et mon calme. Je ne sais pas si il y a vraiment une limite de progression : on apprend et on progresse tous les jours même après des années d’expérience à condition de sortir de sa « zone de confort ».

4/ Comment as-tu connu les Olympiades des Métiers ?

J’ai connu les Olympiades des Métiers grâce à mon formateur au CFA qui m’a invité à m’inscrire.

5/ Qu’est ce qui diffère à ton avis entre les épreuves régionales et nationales pour lesquelles tu vas concourir en novembre prochain ?

Tout est différent, pas de même ampleur ni d’intensité. Les sélections régionales n’étaient qu’un avant-goût avant la vraie compétition.

6/ Quelle sera ta journée type quelques semaines avant les sélections nationales ?

Quelques semaines avant les sélections ma journée type sera un réveil très matinal accompagné d’un bon petit déjeuner. Suivi d’une matinée et d’une après-midi d’entrainement avec mon formateur à mon CFA. Le soir viendra l’heure de ma préparation physique dans une salle de sport jusqu’à tard le soir avant de rentrer me reposer et récupérer pour le lendemain.

7/ Quel sens donnes-tu à cette compétition ?

Cette compétition est comme un défi personnel, une expérience inoubliable et très enrichissante. J’aimerai aussi montrer à quoi ressemblent les métiers manuels et le savoir-faire de ma filière en carrosserie et de l’apprentissage en général.

8/ D’après toi, quelles sont les qualités requises pour réussir au mieux le concours ?

Rester simple, être calme sans stress. Rester persévérant tout au long de l’entrainement et lors des épreuves à Caen. Mais avant tout, se faire plaisir et vivre cette expérience avec passion.