Logo
Accueil / Le Mag' / Aurélien Cadiou, un parcours en alternance, des Olympiades des Métiers à la présidence de l'ANAF

Aurélien Cadiou, un parcours en alternance, des Olympiades des Métiers à la présidence de l'ANAF

Source: ANAF

Pouvez-vous nous décrire rapidement votre parcours scolaire ?

Bien sûr ! J’ai commencé par un BEP « Métiers de l’électrotechnique », que j’ai intégré en 2008. Je suivais un apprentissage d’électricien, et je suis sorti major de l’académie de Grenoble. J’ai poursuivi par un Bac Pro électrotechnique « énergie-équipement-communicant », toujours en apprentissage, bien sûr.

En 2012, j’ai intégré un BTS Conception et Réalisation de Systèmes Automatiques en alternance. Là, je me suis posé la question d’arrêter, car je savais que je pouvais être embauché. Les profils d’automaticien sont recherchés. Mais finalement, j’ai continué dans une formation ingénieur électrotechnique et informatique, toujours en apprentissage. J’étais une partie du temps en cours, une partie en usine. Actuellement, j'ai entamé une thèse CIFRE. C'est une thèse réalisée avec un laboratoire et une entreprise ; c'est une forme d'alternance, encore !

 

Pourquoi avoir fait ce choix de l’alternance ?

Je crois que le constat est clair : mon expérience professionnelle, accumulée depuis toutes ces années, jouera forcément en ma faveur auprès de mes futur.e.s employeur.e.s. L’alternance permet de gagner un grand nombre d’années d’expérience et, du coup, d’obtenir un poste à responsabilités à la fin de ses études, ce que ne permet pas toujours un diplôme suivi par la voie « classique »…

On se sent plus utile qu’en cours, plus actif. On met tout de suite en pratique des connaissances. On trouve plus facilement un travail, avec un salaire intéressant. On a des expériences à inscrire sur le CV. On va tou.te.s  à l’école pour trouver un travail. Mais là, cette entrée dans le monde du travail est moins brutale, plus progressive.

 

Comment et pourquoi avez-vous été amené à participer aux Olympiades des Métiers ? Racontez-nous votre expérience !

C’est mon formateur qui m’a inscrit avec mon accord aux Olympiades des Métiers. J’ai concouru pour le métier du contrôle industriel qui correspond à l’électrotechnique. À Paris, pour les finales nationales face à 11 candidat.e.s, je me suis placé premier et j’ai obtenu une médaille d’or aux 41èmes Olympiades en février 2011.

J’ai intégré l’équipe de France des Olympiades des Métiers et j’ai suivi plusieurs semaines de préparation physique et mentale et également des semaines de préparation technique avec des expert.e.s.

Ensuite, pour les finales internationales à Londres en octobre 2011, face aux candidat.e.s de 26 pays, je me suis placé 8ème et j’ai remporté une médaille d’excellence. J’ai toujours été très motivé, ces médailles m’ont permis d’avoir une réelle reconnaissance auprès des professionnels. 

 

Aujourd’hui vous présidez l’ANAF, pouvez-vous nous parler un peu de son rôle ?

L'ANAF, Association Nationale des Apprentis de France, a pour but de renseigner les jeunes sur l'apprentissage, de les aider et de les accompagner avant et durant toute leur formation. Nous sommes présent dans les collèges, lycées, salons... et nous les aidons grâce à notre outil de tchat en ligne "SOS Apprenti".  De plus, nous allons lancer bientôt le 6ème concours Filme Ton Job (filmetonjob.com) en Auvergne-Rhône-Alpes, ouverts à tou.te.s les apprenti.e.s souhaitant partager leur expérience de l'apprentissage et leur métier.

Au-delà de cela, notre rôle est aussi de porter la voix des apprenti.e.s auprès du gouvernement, des élu.e.s, des institutions et des media.

 

Si vous aviez un message aux jeunes qui hésitent à s’engager dans une filière d’apprentissage, que leur diriez-vous ?  

La voie de l'apprentissage est une voie de réussite, qui permet à n'importe quel.le jeune qui souhaite acquérir une formation, d'apprendre tout en travaillant. Qu'importe le niveau scolaire, bon ou mauvais, l'apprentissage permet à l'issue de la formation d'avoir un CV avec déjà quelques années d'expérience et d'empocher bien plus facilement un CDI. Les entreprises apprécient vraiment les ancien.ne.s apprent.ie.s. Il ne faut pas hésitez, et si vous hésitez, l'ANAF est là pour vous accompagner ! 

 

En route vers l'équipe de France !

Cette année, pour les 45èmes Olympiades des Métiers, 40 jeunes de la région Auvergne-Rhone Alpes participeront aux finales nationales qui se tiendront à Caen du jeudi 29 novembre au samedi 1er décembre. Découvrez-les et suivez leurs aventures sur le Mag dédié aux Olympiades des Métiers !

BandeauBlog